La SVT en fusion !

dimanche 10 décembre 2017

Nous avons relié le thème du clair-obscur à celui du volcanisme en travaillant sur un très beau documentaire de Maurice Krafft et Daniel Gerente : La Fournaise, un volcan dans la mer, dont les images sont somptueuses et poétiques.

Nous avons visionné le film de Maurice Krafft [1] et Daniel Gerente avec deux objectifs :

- repérer toutes les situations qui faisaient penser au thème du clair-obscur (torrents et fontaines de lave dans la nuit ; bombes incandescentes tournoyants dans la nuit, lac de lave bouillonnant, enchâssé dans du basalte très sombre ; ciel bleu voilé de fumerolles au-dessus du basalte noir…) et/ou du contraste (mouvement de la lave contre immobilité du basalte, de l’eau liquide à la vapeur d’eau se formant au contact de la lave…).
- repérer tous les mouvements de la matière en fusion qui pourraient être dansés (écoulement ralenti d’une lave visqueuse, bulle de gaz s’enflammant au contact ; mouvements de convection sur un lac de lave ; déchirure de lambeaux de lave sous l’effet des vagues ; basalte en coussin sous-marin craquant sous la poussée de la lave…).

Coulées de laves

Sur les conseils de Rodolphe, nous avons relié les volcans au thème de la peinture en parlant de la vie du Caravage [2] (exilé dans des régions volcaniques après son implication dans un homicide : en Sicile, puis à Naples) et de la technique du sfumato [3] (permettant de produire un effet vaporeux atténuant le contour des objets), dont Léonard de Vinci était le champion.

Matthias Storm, Le souper à Emmaüs (1633-1639)
Huile sur toile. 111.8 x 152.4 cm
Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid

- Contraste fort entre les dynamiques (entre les bombes, le bouillonnement de la lave, les torrents, la lave qui peut couler à la vitesse d une personne qui se promène - dixit Bertrand Krafft dans L’esprit sorcier - et l’immobilité du basalte)

- Contraste entre les états de corps, du plus liquide au plus dur en passant par le gazeux (lave, lac de lave, basalte en coussin, basalte dur, coulée de boue, fumée, gaz, projection, pression) : On y voit l’effort se produire physiquement (comme les expressions mises en jeu par Caravage dans ses tableaux / craquement de la poussée de lave, torsion de la lave)

Laves en fusion

- Contraste dans les couleurs (noir basalte, rouge incandescent, gris des fumées)

  • Fumées, nuées ardentes, nuages de cendres des volcans à mettre en lien avec la technique picturale du sfumato
  • Dans la rencontre lave-air, il y a création de fumerolles à mettre en lien avec la création de l’ombre dans la rencontre clair-obscur (ou les vapeurs d’eau dans la rencontre lave-eau)
Le Caravage, Le Souper à Emmaüs (1601-1602)
Huile sur toile. 139 × 195 cm
National Gallery, Londres

- Opposition entre les lignes (cassures des pierres/architecture des corps) et l’enveloppe des corps (courbe des laves, la lave comme une peau qui donne à voir des émotions fortes, des expressions intenses).

Notes :

[1Maurice et Katia Krafft sont venus à la volcanologie par un intérêt commun pour l’Italie et la Sicile (avec des parents passionnés par ces régions) et qui dit Italie et Sicile dit Stromboli, Etna, ou Vésuve…

[2Le Caravage (1571-1610) est un peintre italien qui a été très marqué par sa fuite en Sicile en 1608 à la suite de sa condamnation à mort (Il vivra reclus en Sicile jusqu’à sa mort)

[3Le sfumato (« nuance », « estompé ») est une technique picturale qui produit, par des glacis d’une texture lisse et transparente, un effet vaporeux qui donne au sujet des contours imprécis. C’est un des effets de la peinture de la Renaissance, comme celui du Chiaroscuro (« clair-obscur »).

Collège République – 152 Avenue de la République - 92000 NANTERRE – Responsable de publication : M. Thierry Buteau
Dernière mise à jour : dimanche 23 septembre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie de Versailles